Comment Faire de l'Argent pour Réussir sa Hijra : Guide Complet

Découvrez les meilleures options pour générer des revenus stables pour faire votre Hijra. Ce guide complet explore les avantages et inconvénients du salariat à l'étranger, du travail en freelance et de la création d'un business en ligne. Vous y trouverez de précieux conseils et les erreurs à éviter pour réussir votre projet d'expatriation musulmane sereinement.

Faire Hijra sans argent ?
Luqman Muslim Move

Luqman

CEO

8 mai 2024

Dans cet article nous verrons :

  • Les différentes options pour générer des revenus et réussir sa Hijra : salariat, freelance, business en ligne

  • Comment valoriser ses diplômes et compétences pour trouver un emploi dans un pays musulman

  • Les avantages et inconvénients du travail freelance pour préparer sa Hijra

  • Pourquoi créer un business en ligne est la meilleure option pour faire sa Hijra sereinement

  • Les erreurs à éviter lorsqu'on crée sa source de revenus pour faire sa Hijra

Introduction

Faire sa Hijra, c'est un projet de vie qui demande une préparation minutieuse. Au-delà de l'aspect spirituel et personnel, il y a un point important à ne surtout pas négliger : avoir une source de revenus stable. En effet, sans ressources financières suffisantes et régulières, il sera difficile de s'installer sereinement dans un nouveau pays et d'y construire une vie épanouie.

C'est pourquoi je veux aborder avec vous aujourd'hui les différentes options qui s'offrent à vous pour générer des revenus, que ce soit avant votre départ ou une fois sur place. Du salariat classique au travail freelance en passant par la création de votre propre business en ligne, nous allons explorer ensemble les avantages et les inconvénients de chaque possibilité.

Mon objectif est de vous donner toutes les clés pour faire le choix le plus adapté à votre situation, vos compétences et vos aspirations. Je partagerai avec vous mon expérience ainsi que de nombreux conseils pratiques pour vous aider à concrétiser votre projet de Hijra dans les meilleures conditions possibles.

Alors, êtes-vous prêts à découvrir comment créer une source de revenus solide pour réussir votre expatriation ? C'est parti !

Le salariat classique : une première étape vers la Hijra

Valoriser ses diplômes et compétences

Expatriation musulmane : faire reconnaître son diplôme ou ses compétences à l'étranger.

Lorsqu'on envisage de faire sa Hijra, la première idée qui nous vient souvent à l'esprit est celle du salariat classique. Et c'est vrai que c'est une option intéressante, surtout si vous avez des diplômes ou des compétences spécifiques à faire valoir.

Le système éducatif français, malgré ses défauts, reste reconnu et apprécié dans de nombreux pays. Que vous soyez ingénieur, enseignant, technicien spécialisé ou même cuisinier, vos qualifications peuvent vous ouvrir des portes à l'étranger, en particulier dans les pays musulmans qui cherchent à développer certains secteurs d'activité.

Par exemple, si vous avez une expérience en informatique, sachez qu'il existe une forte demande pour ces compétences dans beaucoup de pays du Maghreb et du Moyen-Orient. Les métiers de bouche, comme la boulangerie ou la pâtisserie française, y sont aussi très prisés.

Se former avant de s'expatrier

Comment se former pour faire la hijra ?

Mais vous pouvez également envisager de vous former rapidement avant votre départ. Pour certaines compétences, il vous faudra moins de 12 mois de formation, qui pourra souvent être financée par France Travail ou d'autres organismes. C'est le cas par exemple de certains CAP dans l'alimentaire qui peuvent être un vrai plus sur votre CV.

Faire reconnaître ses diplômes à l'étranger

Expatriation musulmane : faire reconnaître son diplôme à l'étranger

Mais attention, pour mettre toutes les opportunités de votre côté, il faudra bien vous renseigner sur les procédures de reconnaissance de vos diplômes dans votre pays de destination. Chaque État a ses propres règles en la matière et il est important de s'y conformer pour pouvoir exercer sereinement votre métier. Par exemple au Qatar, vous devrez soumettre vos diplômes à la Supreme Education Council pour qu'ils y soient reconnus. C'est une démarche administrative certes, mais essentielle pour garantir que vous pourrez travailler légalement.

Alors oui, devenir salarié dans un pays musulman peut être un excellent tremplin pour votre Hijra. Mais pour trouver le job idéal, il vous faudra bien prospecter en amont et surtout, mettre en avant vos atouts.

Conseils pour trouver un emploi salarié dans un pays musulman ?

hijra : comment trouver un travail ?

Justement, parlons maintenant de la meilleure façon de trouver un emploi salarié dans un pays musulman. Si vous travaillez déjà pour une multinationale en France, la solution la plus simple est peut-être de demander une mutation en interne. J'ai moi-même vu un collègue être transféré au Maroc en gardant son salaire français, ce qui était très avantageux pour lui.

Mais si cette option n'est pas possible pour vous, il faudra prospecter par vous-même. Les sites d'offres d'emploi généralistes comme Indeed ou LinkedIn peuvent être un bon point de départ, mais pensez aussi à chercher sur des plateformes spécialisées dans les pays que vous visez. Par exemple, Bayt.com est très utilisé au Moyen-Orient et au Maghreb.

Adaptez bien votre CV aux standards locaux et n'hésitez pas à mettre en avant vos compétences linguistiques si vous parlez arabe ou une autre langue locale. Et si vous pouvez vous déplacer quelques jours sur place pour rencontrer des employeurs potentiels, c'est encore mieux ! Dans nos cultures, le contact humain direct et le réseau sont essentiels.

Avantages et inconvénients du salariat classique pour la Hijra

faire hijra sans argent et touver un travail dans un pays musulman

Maintenant que nous avons vu comment maximiser vos chances de décrocher un bon poste, pesons le pour et le contre du salariat pour faire sa Hijra. Le gros avantage, c'est que vous pouvez partir assez rapidement avec un revenu garanti. Vous aurez aussi accès à des avantages comme un visa de travail, une couverture santé, parfois même un logement et la scolarité pour vos enfants.

Mais il y a aussi des inconvénients à avoir en tête. Si vous perdez votre emploi, vous risquez de devoir tout recommencer de zéro. Vous continuerez aussi à échanger votre temps contre de l'argent et à dépendre d'un patron. Et l'adaptation aux conditions locales de travail peut être difficile par rapport à ce que vous connaissiez en France.

Réfléchissez bien à votre situation familiale et financière avant de vous lancer. Assurez-vous que votre épouse pourra aussi vous suivre sans renoncer à sa propre carrière, sinon la pression sur vos seules épaules risque d'être trop forte.

Comme vous le voyez, le salariat à l'étranger est une option tout à fait valable et accessible pour faire sa Hijra, mais ce n'est pas forcément la panacée. Dans la partie suivante, nous allons justement voir une alternative de plus en plus plébiscitée : le travail en freelance.

Le travail freelance : plus de liberté pour faire sa Hijra

Définition du statut de freelance

Passons maintenant à une autre option très prisée aujourd'hui : le travail freelance. Mais qu'est-ce qu'être freelance exactement ? C'est travailler à son compte, être son propre patron. Vous choisissez vos clients, vos projets et surtout, vous gérez votre temps. Mais il y a des nuances importantes à comprendre, surtout si vous envisagez la Hijra.

Les métiers freelance avec une faible barrière à l'entrée

Quels métiers en ligne pour vivre dans un pays musulman ?

D'abord, parlons des métiers freelance avec une faible barrière à l'entrée. Je pense à des postes comme assistant virtuel, closer, community manager. Ce sont des métiers où vous pouvez démarrer assez rapidement avec peu d'investissement en formation.

Mais attention, il faudra souvent revoir votre tarification à la baisse parce que la concurrence est rude. Étant francophone, vous allez vous retrouver en compétition avec des freelancers d'Afrique subsaharienne, du Maghreb ou de Madagascar par exemple, qui peuvent se permettre de proposer des tarifs plus bas du fait du plus faible coût de la vie dans leur pays.

Les métiers freelance demandant plus de compétences et mieux rémunérés

Quel métier du web permet de s'expatrier facilement dans un pays musulman ?

De l'autre côté, nous avons les métiers freelance avec de plus hautes barrières à l'entrée comme monteur vidéo, développeur web, graphiste ou designer. Ces métiers demandent des compétences spécifiques et un investissement bien plus sérieux en temps et souvent en argent pour se former.

Vous aurez peut-être besoin d'investir dans des formations, du coaching et même des logiciels ou du matériel spécifique. Mais l'avantage, c'est que ces compétences sont très demandées et souvent mieux rémunérées. Ce n'est pas rare de voir des freelancers ne pas facturer à la mission et plutôt facturer leurs services à la journée, parfois un minimum à 100 euros et jusqu'à 700, 800 euros voire plus.

Plateformes pour trouver des missions freelance

Pour trouver du travail en freelance, il y a des plateformes comme Fiverr et Upwork où la concurrence est mondiale. Si vous parlez français, ce qui est certainement votre cas si vous lisez cet article, des options comme Malt ou CrèmeDeLaCrème.io, pour des profils très spécialisés, peuvent être très intéressantes. Ces sites, en particulier Malt et Crème de la Crème, proposent souvent des missions très bien rémunérées.

Conseils pour réussir en tant que freelance

Dans ce contexte, le secret est de savoir se vendre, c'est primordial. Mettez en avant non seulement vos compétences techniques, mais aussi votre capacité à comprendre et à vous adapter aux besoins spécifiques de vos clients.

Et au début, ne comptez pas vos heures. Lorsque vous décrochez vos premières missions, n'hésitez pas à en faire plus gratuitement. Être disponible le soir, le week-end et être également extrêmement ponctuel, car les recommandations futures, via le bouche à oreille, sont souvent le meilleur moyen de dénicher de super missions.

Avantages et inconvénients du travail freelance pour la Hijra

Expatriation musulmane : travailler en télétravail à l'étranger

Pour résumer, quels sont les avantages à devenir freelance en tant que futur expatrié ? Déjà, vous aurez beaucoup plus de liberté en termes de gestion de votre temps et de géographie. Si, par exemple, votre visa devient un problème, vous pouvez facilement vous déplacer dans un autre pays. Vous n'aurez besoin que d'une simple connexion Internet pour travailler.

Si vous opérez dans un domaine avec une bonne barrière à l'entrée, les rémunérations peuvent être très élevées, rendant ce mode de travail extrêmement rentable.

Du côté des inconvénients, car il y en a aussi, vous ne pourrez pas vraiment vous expatrier tant que vous n'aurez pas trouvé de mission stable et maîtrisé votre activité. Vous échangerez toujours votre temps contre de l'argent, parfois même plus que lorsque vous étiez salarié.

Être freelance peut être très prenant, laissant peu de temps pour d'autres projets, comme préparer sa Hijra par exemple. C'est souvent très stressant et épuisant, surtout si vous n'êtes pas accompagné.

Être freelance, ce n'est pas comme avoir un CDI. Tout peut s'arrêter du jour au lendemain, ajoutant un niveau de stress non négligeable. Il faudra apprendre à faire avec et mettre toute sa confiance en Allah.

Enfin, votre potentiel de gain sera limité par le nombre d'heures que vous pouvez travailler. Étant donné que nous avons tous seulement 24 heures dans une journée, vos revenus seront naturellement plafonnés au nombre d'heures que vous serez prêts à travailler chaque jour.

Créer son business en ligne : la meilleure option pour faire sa Hijra sereinement

Après avoir parlé du salariat et du freelancing, abordons maintenant les business en tant que tels. Pour moi, c'est la meilleure solution si vous envisagez de lancer un business pour soutenir votre projet de Hijra.

Différences entre business physique et business en ligne

Business physique ou business en ligne ? Je vais vous parler des différences entre les deux et vous verrez pourquoi je penche pour l'un plutôt que pour l'autre.

Franchement, je ne vais pas trop m'étendre sur les business physiques. Je vous les déconseille, surtout si vous visez un pays que vous ne connaissez pas encore bien. Lancer un business physique à l'étranger, c'est se lancer dans une étude de marché souvent complexe, dans un environnement inconnu et plutôt risqué.

Un business physique demande une présence quasi constante. Vous devez gérer un lieu, des stocks, sans parler du personnel. Tout cela implique une gestion humaine, souvent assez lourde, avec tout ce que cela comporte : le recrutement, la gestion quotidienne qui peut être difficile avec des cultures différentes, les salaires à payer, etc.

Et puis, il y a un risque non négligeable. Si pour une raison ou une autre, vous perdez votre visa, vous pourriez tout perdre, à moins que vous n'ayez ouvert votre business dans votre pays d'origine.

Avantages des business en ligne pour la Hijra

Hijra : business en ligne halal 

Je recommande plutôt l'option des business en ligne car ils ont un énorme avantage. Vous pouvez créer votre source de revenus dès maintenant, depuis la France ou ailleurs, et partir dès lors qu'elle devient profitable. Contrairement à un business physique, vous n'avez pas besoin d'être sur place pour le lancer. En effet, il est presque impossible de démarrer un business physique à distance de manière efficace.

Ici, avec un business en ligne, tout ce qu'il vous faut, c'est une simple connexion Internet. Si vous devez quitter un pays pour une raison ou une autre, pas de souci, votre business vous suit. Vous gardez votre source de revenus et pouvez vous installer dans un autre pays musulman sans problème. C'est une flexibilité qui s'adapte parfaitement à la vie de ceux qui font leur Hijrah.

Dans le cas d'un souci de visa par exemple, vous ne serez pas contraints de faire machine arrière et retourner en France. Si vous rencontrez des obstacles, vous reprenez simplement le dessus et trouvez une nouvelle destination tranquillement.

Voyons maintenant quel type de business en ligne vous pourriez envisager. Il y en a des dizaines, tous ne sont pas licites. L'objectif ? Trouver le modèle qui non seulement vous convient religieusement, mais répond également à vos attentes et aspirations.

L'affiliation

L'affiliation pour vivre dans un pays musulman.

On va débuter par le premier business model de cette catégorie : l'affiliation. L'un des moyens les plus accessibles pour débuter en ligne est la création d'un blog, d'un réseau social ou d'une chaîne YouTube pour faire de l'affiliation.

Mais qu'est-ce que l'affiliation exactement ? Imaginez que vous êtes un commercial, mais pour un site web. Vous recommandez des produits et/ou services de ce site web sur votre propre site, via un article de blog par exemple. Et chaque fois que quelqu'un achète via vos liens sur votre article de blog, vous touchez une commission.

L'avantage majeur ici, c'est que votre principal investissement est votre temps. Vous n'avez pas besoin de capital pour commencer.

Pensez à vous abonner à la chaîne Muslim-Move car je prévois de vous faire une vidéo tutorielle complète sur comment créer des articles de blog optimisés pour le SEO (l'optimisation pour les moteurs de recherche) avec ChatGPT. Des articles capables de très bien se positionner sur Google et d'attirer du trafic naturel sur vos liens affiliés.

Le e-commerce

Le business model de l'e-commerce halal.

Comme business en ligne, vous avez également, peut-être le plus connu, celui que j'opère à titre personnel : le e-commerce. Mais il y a plusieurs façons de procéder.

Vous connaissez peut-être déjà le dropshipping, mais je tiens à souligner qu'il n'est pas une option licite en Islam, principalement parce que vous ne possédez pas le stock des produits que vous vendez. Et en plus de cela, ce business model engendre de nombreux problèmes, tant avec les processeurs de paiement comme Stripe, qu'avec les plateformes de publicité comme Google Ads et Facebook Ads par exemple. En dropshipping, la satisfaction du client laisse souvent à désirer et ces plateformes font la chasse aux dropshippers.

Une meilleure approche serait de créer un vrai site e-commerce, toujours avec Shopify par exemple, sous votre propre marque, que l'on appelle aussi marque blanche ou private label. Une marque qui sera déposée à l'INPI (Institut National de la Propriété Industrielle). Puis de créer votre produit personnalisé sous votre marque fraîchement déposée.

D'en acheter un stock en Chine sur Alibaba par exemple et de le faire ensuite stocker et expédier à vos clients finaux par un prestataire logistique que l'on appelle aussi prep center. Cela vous permettra de détenir votre stock de marchandises, de conserver un business licite en Islam et de maintenir votre business 100% en ligne sans vous soucier personnellement de la logistique.

En procédant ainsi, vous n'avez pas besoin de stocker des marchandises chez vous, puis d'aller les expédier à la poste chaque jour, ce qui peut vite devenir très contraignant.

Mais pour moi, le meilleur business model e-commerce, celui dont je vais vous parler, c'est Amazon FBA. Le modèle que j'ai choisi et qui me satisfait entièrement. Amazon FBA vous permet de vendre des produits sur Amazon en utilisant leur réseau logistique, qui est le meilleur du monde, ce qui simplifie énormément les choses.

Au-delà de cela, ce qui est vraiment incroyable avec Amazon, c'est qu'avec des outils tels que Jungle Scout ou Helium 10, on a accès à toutes les données des vendeurs Amazon sur la plateforme. On connaît leurs chiffres d'affaires, leur progression, on peut retrouver des produits tendances, des niches encore inexploitées sous le radar. Avec par exemple un vendeur qui fait un gros chiffre d'affaires et qui reste tout seul depuis des mois, voire des années, à vendre ses produits sans concurrence. Un vendeur qu'on peut venir concurrencer très rapidement.

L'énorme avantage avec Amazon FBA et les outils comme Jungle Scout et Helium 10, c'est que l'on peut savoir à l'avance, si on a bien fait son travail de recherche, combien un produit va nous rapporter. On ne part pas à l'aveuglette, ce qui nous permet d'être beaucoup plus serein lorsque l'on fait son virement pour acheter son premier stock de marchandises et l'envoyer dans les entrepôts d'Amazon.

Autre différence avec le e-commerce classique, vendre sur Amazon vous permettra d'avoir des taux de conversion à 25% en moyenne. Soit une personne sur quatre qui achètera, ce qui est considérable. Lorsque les gens viennent sur Amazon, c'est pour acheter. Sur Amazon, les clients ont déjà, pour beaucoup, leur carte bancaire ajoutée sur leur compte et ils savent qu'ils seront livrés sous 24-48 heures, voire même dans la journée dans certaines villes.

Pour vous donner un point de comparaison, sur un site e-commerce standard, le taux de conversion oscille entre 1 et 3%. Et cela, peu de personnes le disent.

Si le business Amazon FBA vous intéresse et que vous souhaitez aller plus loin, sachez que c'est celui qui m'a permis de faire ma Hijra. Je recommande vivement la formation Amazon FBA de Julien Oseille TV, la Super Seller Académie. Vous pouvez y aller les yeux fermés. Pour en savoir plus sur son programme, rendez-vous sur https://oseille.tv/formation.

Créer une agence de services

Également, si vous savez bien recruter des freelances, vous pourrez aussi développer un logiciel en tant que service, ce qu'on appelle SaaS (Software as a Service), avec un modèle de paiement mensuel par exemple. C'est une excellente façon de générer des revenus récurrents avec des marges extrêmement élevées. Elles oscillent entre 80 et 90% de marge nette, ce qui est considérable. Jungle Scout et Helium 10, dont je vous ai parlé précédemment, sont des SaaS par exemple.

Cela nécessite des compétences en développement de logiciels, mais les retours financiers peuvent être significatifs. Si vous êtes touche-à-tout, avez une aisance en informatique et savez recruter les bons talents, notamment en développement web, au Pakistan ou au Bangladesh par exemple, alors c'est tout à fait à votre portée.

La sous-location professionnelle

La sous-location professionnelle islam.

Autre idée de business en ligne, ici je vais vous parler de la sous-location professionnelle. Vous pourriez envisager de louer un appartement et de le sous-louer via Airbnb ou Booking par exemple. Ce service pourrait être une bonne source de revenus récurrents, surtout dans les zones touristiques.

Mais pour être honnête, je considère plutôt cela comme un side business, un business de complément. Il peut être assez difficile et contraignant lorsque vous souhaiterez scaler, faire grossir votre parc de logements, mais arriver à gagner entre 1 000 et 3 000 € par mois grâce à ce business model est largement possible.

Pour synthétiser les avantages des business en ligne pour faire sa Hijra, votre revenu n'est pas directement lié à votre temps, votre ressource la plus précieuse. Une fois l'inertie de votre business en place, il continue de générer des revenus même lorsque vous n'êtes pas activement en train d'y travailler.

Les revenus des business en ligne sont souvent plus élevés et pratiquement illimités. Avec un business en ligne, gagner 10 000 € par mois n'est pas exceptionnel, mais c'est plutôt le bas de l'échelle pour être totalement honnête.

Avec un business en ligne, vous avez la liberté de vivre n'importe où et avec des revenus confortables, même dans les pays avec un coût de vie élevé, ce qui vous offre une plus grande liberté de choix de pays.

Les inconvénients des business en ligne

Enfin, pour être 100 % transparent, il y a aussi quelques inconvénients avec les business en ligne. Le démarrage d'un business en ligne exige souvent beaucoup d'heures de travail pour le lancer et des sacrifices personnels, en temps mais aussi financiers.

Pour beaucoup d'entre eux, vous devrez être prêt à investir un peu de votre argent pour le lancer, que ce soit pour vous former, du stock, des outils en ligne ou pour d'autres ressources, comme des freelances par exemple. Mais c'est vraiment peu lorsqu'on compare ces faibles inconvénients avec les avantages considérables qu'offrent les business en ligne.Voici la conclusion intégrant les éléments demandés :

Conclusion

Au fil de cet article, nous avons exploré ensemble les différentes options qui s'offrent à vous pour générer des revenus et réussir votre Hijra : le salariat classique, le travail freelance et la création d'un business en ligne.

Le salariat classique peut être une excellente première étape, surtout si vous avez des diplômes ou des compétences recherchées dans les pays musulmans. Le travail freelance offre plus de liberté mais demande aussi plus d'efforts pour trouver des missions et gérer son activité.

Enfin, créer son business en ligne, que ce soit dans l'affiliation, le e-commerce, la création d'une agence de services ou la sous-location professionnelle, est selon moi la meilleure option pour faire sa Hijra sereinement, avec des revenus potentiellement élevés et une grande flexibilité géographique.

Mais au-delà de ces différentes possibilités, l'essentiel est de choisir la source de revenus qui convient le mieux à votre situation personnelle, vos compétences et vos aspirations. Prenez le temps de peser le pour et le contre de chaque option, de vous former si nécessaire et de tester différentes pistes avant de vous lancer.

Et surtout, n'oubliez pas qu'il est crucial de commencer à créer votre source de revenus avant votre départ. Plus vous vous y prendrez tôt, plus vous mettrez toutes les chances de votre côté pour une Hijra réussie et sereine.

D'ailleurs, si le business Amazon FBA vous intéresse et que vous souhaitez aller plus loin, sachez que c'est celui qui m'a permis de faire ma Hijra. Je recommande vivement la formation Amazon FBA de Julien Oseille TV, la Super Seller Académie. Vous pouvez y aller les yeux fermés. Pour en savoir plus sur son programme, rendez-vous sur https://oseille.tv/formation

En attendant, vous pouvez également commencer à tester des outils comme Jungle Scout ou Helium 10 pour faire vos premières recherches de produits et avoir une idée des opportunités sur Amazon.

Quel que soit le chemin que vous choisirez, gardez à l'esprit que votre Hijra est un projet noble qui mérite que vous y consacriez du temps et de l'énergie. Avec de la détermination, de la patience et la bénédiction d'Allah, vous pouvez réaliser votre rêve d'une vie meilleure dans un pays musulman.

Je vous souhaite à tous une excellente Hijra, riche en réussites et en épanouissement personnel. N'hésitez pas à me solliciter si vous avez d'autres questions, je serai ravi de continuer à vous accompagner dans votre beau projet.

Qu'Allah vous facilite et vous guide vers le meilleur, inch'Allah !

FAQ

Combien de temps pour lancer un business en ligne rentable avant de faire sa Hijra ?

Avec de la conviction et du travail, il est tout à fait possible de lancer un business en ligne rentable en 6 mois. Tout dépend de votre niveau d'implication, de vos compétences de départ et de votre capacité à apprendre rapidement. Mais en vous y consacrant sérieusement, vous pouvez obtenir des résultats significatifs en quelques mois seulement.

Peut-on cumuler salariat et business en ligne pour préparer sa Hijra ?

Oui, c'est tout à fait possible, notamment avec le statut d'auto-entrepreneur en France par exemple. Nous avons tous au moins 2 heures à consacrer chaque jour pour lancer notre business en parallèle de notre activité salariée. Il suffit de commencer par arrêter les distractions inutiles telles que Netflix, les jeux vidéo, les réseaux sociaux, etc. En vous organisant bien, vous pouvez tout à fait cumuler les deux pour préparer votre transition en douceur.

Quels sont les meilleurs pays pour trouver un emploi et faire sa Hijra ?

Les pays du Moyen-Orient sont généralement les plus accueillants et les plus dynamiques en termes d'opportunités professionnelles pour les expatriés musulmans. Des pays comme les Émirats Arabes Unis, le Qatar, l'Arabie Saoudite ou encore le Koweït recherchent de nombreux profils qualifiés dans des secteurs variés. Mais d'autres régions comme l'Asie du Sud-Est ou certains pays d'Afrique peuvent aussi offrir de belles perspectives, tout dépend de votre domaine d'expertise.

Pour aller plus loin sur ce sujet, retrouvez notre comparatif complet : Guide Hijra : Quel Pays choisir selon son votre Budget ?

Quelles erreurs faut-il éviter lorsqu'on crée sa source de revenus pour faire sa Hijra ?

Lorsqu'on crée sa source de revenus pour préparer sa Hijra, il y a plusieurs pièges à éviter. Tout d'abord, ne vous dispersez pas en essayant de tout faire en même temps. Concentrez-vous sur une stratégie principale, que ce soit le salariat, le freelance ou le business en ligne, et donnez-vous à fond.

Autre erreur fréquente : ne pas suffisamment se former et se lancer tête baissée. Prenez le temps d'acquérir les compétences nécessaires, notamment dans le domaine du marketing digital si vous optez pour l'entrepreneuriat en ligne.

Ne négligez pas non plus l'importance d'un bon budget prévisionnel. Anticipez vos dépenses, votre besoin en fonds de roulement et votre seuil de rentabilité pour ne pas vous retrouver en difficulté.

Enfin, évitez absolument de mettre tous vos œufs dans le même panier. Diversifiez vos sources de revenus autant que possible pour sécuriser votre projet. Et surtout, ne donnez pas tout de suite votre préavis de démission sans avoir validé votre nouveau plan de revenus !

Comment gérer les impôts entre son pays d'origine et son nouveau pays après la Hijra ?

C'est une excellente question car la fiscalité est un aspect important à prendre en compte dans votre projet d'expatriation. De nombreux pays musulmans sont effectivement bien plus avantageux fiscalement que la France et la plupart des pays d'Europe.

Pour vous aider à y voir plus clair et à optimiser votre situation, je vous recommande chaudement la formation "Offshore Mastery" de Julien Oseille TV. Vous y apprendrez comment vous structurer fiscalement de manière légale et efficace pour votre Hijra. Julien y partage son expertise pointue sur le sujet, avec de nombreux exemples concrets. Pour en savoir plus, rendez-vous sur https://oseille.tv/offshore-mastery

Peut-on cumuler plusieurs sources de revenus présentées dans cet article pour réussir sa Hijra ?

Absolument, c'est même une excellente stratégie pour sécuriser votre projet de Hijra et atteindre plus rapidement vos objectifs financiers. En diversifiant vos sources de revenus, vous répartissez les risques et vous vous donnez plus de chances de succès.

Par exemple, vous pouvez tout à fait cumuler un emploi salarié avec une activité freelance en parallèle, surtout au début. Cela vous permettra de constituer une épargne plus rapidement et de tester différents domaines avant de vous lancer à 100% dans l'entrepreneuriat.

De même, si vous démarrez un business en ligne, rien ne vous empêche de combiner plusieurs modèles comme l'affiliation, le e-commerce et les prestations de services. Vous multipliez ainsi les opportunités de revenus et vous vous adaptez en fonction de ce qui fonctionne le mieux pour vous.

L'essentiel est de ne pas vous éparpiller et de rester cohérent dans vos choix. Concentrez-vous sur 2 ou 3 sources de revenus complémentaires grand maximum, en fonction de vos compétences et de vos affinités. Et surtout, gardez toujours en tête votre objectif final : réunir les moyens nécessaires pour concrétiser votre Hijra dans les meilleures conditions.

Avec un mix intelligent de salariat, de freelance et d'entrepreneuriat en ligne, vous mettrez toutes les opportunités de votre côté pour réussir votre projet d'expatriation tout en vous épanouissant professionnellement. Alors n'hésitez pas à explorer les différentes pistes présentées dans cet article et à les combiner de manière créative !

N'hésitez pas si vous avez d'autres questions, je suis là pour vous aider à y voir plus clair et à avancer sereinement dans votre beau projet !

SHARE

Inscrivez vous à la liste d'attente

Inscrivez vous à la liste d'attente

Inscrivez vous à la liste d'attente

Soyez avertis

  • MUSLIM

    MOVE

    MUSLIM

    MOVE

Soyez avertis

  • MUSLIM

    MOVE

    MUSLIM

    MOVE

Soyez avertis

  • MUSLIM

    MOVE

    MUSLIM

    MOVE